Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Algérie : Sonatrach annonce une importante découverte de gaz

Sonatrach, a annoncé, dans un communiqué, une importante découverte de gaz à condensat dans le périmètre de Hassi R’Mel, au sud du pays. La compagnie pétrolière a fait part, dans son document publié sur sa page Facebook, de sa réussite “à mettre en évidence un potentiel important en hydrocarbures dans le réservoir Lias Carbonaté « LD2 » au niveau du périmètre d’exploitation de Hassi R’Mel”.

“L’évaluation préliminaire de ce potentiel a montré un volume qui varie entre 100 et 340 milliards de m3 de gaz à condensat. Ces volumes constituent l’une des plus grandes réévaluations des réserves des 20 dernières années”, a relevé la société.

Selon la même source, “un programme de travaux de développement est en cours d’exécution pour confirmer les volumes estimés et réaliser des productions en fast track de l’ordre de 10 millions de m3 par jour à partir du mois de novembre 2022.

Ces derniers mois, la Sonatrach a multiplié les annonces de nouvelles découvertes en hydrocarbures. En mars dernier, la compagnie algérienne avait annoncé deux découvertes de pétrole et de gaz dans deux nouveaux périmètres au sud du pays. Elle avait alors présenté les résultats de deux nouveaux forages à Touggourt et à El Bayadh, deux régions du sud-est et du sud-ouest du pays.

« En date du 22 mars 2022, Sonatrach a réalisé avec succès un puits de délinéation West Oglet En Nasser-2 (WOEN-2) dans le périmètre Touggourt Est I, situé au Nord du champ de Hassi Messaoud. Le puits de délinéation WOEN-2, situé à une vingtaine de kilomètres des installations de traitement de Rhourde El Amar, a permis de confirmer l’extension vers le Nord des réserves en place du gisement du pétrole brut d’Oglet En Nasser, découvert dans les réservoirs, du Trias Série Inférieur et l’Ordovicien Grés d’Ouargla », avait précisé Sonatrach, avant d’ajouter : « Le test de production réalisé dans l’objectif principal du trias a produit de l’huile et du gaz associé avec des débits de 5 094 barils/jour d’huile et 185 582 m3 /jour de gaz. L’estimation des volumes de brut en place (prouvé + probable), avant le forage du puits de délinéation WOEN-2, étaient estimés à 546 millions de barils ».

Le résultat positif de ce puits, avait indiqué Sonatrach, « a permis une réévaluation de ces volumes à 961 millions de barils, avec un apport ramené par le puits de délinéation WOEN-2, estimé à 415 millions de barils ». La deuxième découverte a eu lieu au sud-ouest du pays, plus précisément dans la wilaya d’El Bayadh où le groupe pétrolier algérien avait annoncé « avoir testé avec succès durant ce mois de mars, le puits d’exploration Ouled Sidi Cheikh-1 (OSC-1) dans le périmètre El Ouabed, situé à environ 158 Km à l’Ouest de Hassi R’Mel ».

Ce forage « a mis en évidence une découverte de pétrole brut et de gaz associé dans le réservoir carbonaté du Lias ». Le test de production réalisé dans ce réservoir, avait noté cette entreprise, a débité du pétrole brut et du gaz associé avec des débits de 925 barils/jour de pétrole et 6 456 m3 /jour de gaz.