Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Energies | Burkina Faso : la SFI cherche à améliorer l’accès à des solutions énergétiques plus propres

La Société financière internationale (SFI) en partenariat avec le ministère de l’Énergie et la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL),  a élaboré une feuille de route pour  l’utilisation accrus d’énergies propres et de systèmes de stockage au Burkina Faso.

En augmentant les partenariats public-privé au sein du secteur, la SFI déclare que le Burkina Faso a le potentiel d’augmenter la capacité des énergies renouvelables dans son bouquet énergétique pour la sécurité énergétique, la durabilité, l’abordabilité et la décarbonisation.

la SFI a aussi  déclaré  que l’État africain pourrait économiser entre 1,5 et 3,3 millions de dollars par an en installant 60-70MW (160-220MWh) de solutions indépendantes de stockage d’énergie par batterie. En outre, le développement pourrait aider à réduire la dépendance aux combustibles fossiles et aux importations d’énergie tout en améliorant l’accès à une énergie abordable pour ceux qui vivent dans la précarité énergétique.

Avec la société de gaz de pétrole liquéfié (GPL) Sodigaz, la SFI cherche à améliorer l’accès à des solutions énergétiques plus propres pour la population burkinabè.  

L’IFC travaillera avec Sodigaz pour augmenter les ventes de kits solaires domestiques et introduire des solutions de mini-réseaux solaires. La SFI aidera Sodigaz à augmenter sa distribution de GPL et le nombre de stations-service pour permettre aux consommateurs de passer du bois de chauffage, du charbon de bois et d’autres combustibles à plus forte teneur en carbone qui dominent le marché intérieur. Cela devrait à son tour aider le Burkina Faso à réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Lala Bolly, directrice générale de Sodigaz, a déclaré : « Si nous pouvons fournir suffisamment de GPL pour aider les gens à abandonner les combustibles de cuisine sales et également augmenter l’utilisation des solutions d’énergie solaire, nous améliorerons la santé et l’environnement de millions de Burkinabè, en particulier les femmes. . «