Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Congo : La SNPC va augmenter les capacités de production de la raffinerie

À l’occasion des 40 ans de l’existence de la Congolaise de raffinage (Coraf), la Société nationale des pétroles du Congo (Snpc) va moderniser les installations de la raffinerie et investir dans l’augmentation des capacités de production de cette infrastructure afin de fluidifier les approvisionnements des usagers du pays en produits pétroliers.

Selon un communiqué de l’entreprise, la raffinerie congolaise constitue un des atouts stratégiques de l’indépendance énergétique du pays en ce sens que ses activités «permettent de réduire la dépendance du Congo aux importations de produits pétroliers finis ».

Au-delà de l’impératif d’amélioration de la production de la normalisation des approvisionnements, les exigences climatiques, de protection environnementale et de transition énergétique sont également inscrites au cœur de ce projet.

«La Snpc va investir de manière significative dans la modernisation de la raffinerie et la mise à niveau des installations pour répondre aux exigences environnementales de la transition énergétique, notamment à travers le traitement du jet pour la réduction de la teneur en soufre ; l’installation de brûleurs mixtes pour réduire les émissions de nitrites et de gaz carbonique ; la réduction du torchage des gaz ; l’amélioration des systèmes de traitement des eaux ; et l’installation d’unités de production à combustion propre », souligne le communiqué.

Pour Raoul Maixent Ominga, directeur général de la SNPC, ka société doit «continuer d’assurer de manière permanente l’approvisionnement du marché national en produits pétroliers raffinés, afin de contribuer au bien-être des populations (…) Les efforts doivent donc être poursuivis pour accroître la capacité de traitement de la raffinerie, assurer la fiabilisation des installations et la pérennité de l’entreprise.»

Avec une capacité de production annuelle de 1,2 million de tonnes de produits blancs (super, gasoil, pétrole lampant et jet A1), la Congolaise de raffinage ne parvient pour l’instant qu’à assurer l’approvisionnement de 70 % du marché national.

Aussi dans le cadre des orientations stratégiques du programme Performance 2025, la Snpc prévoit-elle d’investir dans l’augmentation de la capacité de la raffinerie afin de porter la satisfaction de 85% des besoins en carburant du marché congolais.

About Post Author