Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

COP26 : lancement d’une nouvelle plateforme de 1 milliard $ pour accélérer la transition énergétique

La mobilisation internationale pour la transition énergétique s’accélère. Une nouvelle plateforme portée par les Emirats arabes unis vient de faire son apparition lors de la COP 26 pour accompagner le développement du renouvelable dans les pays en développement.

Les Emirats arabes unis (EAU) et l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) ont lancé à la COP 26 la plateforme Energy Transition Accelerator Financing (ETAF). La nouvelle plateforme mondiale de financement climatique permettra d’accélérer la transition vers les énergies renouvelables dans les pays en développement. Elle sera gérée par l’IRENA, depuis son siège d’Abu Dhabi.

Les EAU se sont engagés à verser 400 millions $ par l’intermédiaire du Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (ADFD). Ce financement aidera la plateforme à atteindre son objectif d’au moins 1 milliard $. A l’avenir, l’ETAF mobilisera 2 milliards $ supplémentaires afin d’investir dans la transition énergétique. Ces financements permettront de déployer 1,5 GW de production d’énergies renouvelables propres et de stockage, d’ici 2030.

Selon l’envoyé spécial des EAU pour le climat et ministre de l’Industrie et des Technologies avancées, Dr Al Jaber, la plateforme « contribuera à faire progresser les économies des pays partenaires en fournissant une énergie renouvelable fiable et peu coûteuse aux entreprises, à l’industrie et aux foyers ». En outre, l’ETAF contribuera à atténuer les risques d’investissement et à financer des projets d’énergies renouvelables dans les pays en développement qui ont du mal à obtenir des capitaux suffisants.

« Nous sommes à un moment décisif dans les efforts de notre génération pour mettre nos économies et notre environnement sur la voie de la stabilité, de la résilience et de la prospérité partagée. La transformation énergétique est l’outil le plus attrayant et le plus efficace dont nous disposons pour y parvenir », a déclaré le directeur général de l’IRENA, Francesco La Camera.

La nouvelle plateforme trouvera des projets sur une base continue et grâce aux appels à propositions alignés sur l’Accord de Paris et les objectifs de développement durable. L’ETAF investira également dans des projets prêts à être investis, identifiés dans le cadre de la plateforme d’investissement climatique existante de l’IRENA.

 

Source : AGENCE ECOFIN