Exploitation minière illégale au Sud-Kivu : Plus de 145 entreprises chinoises mises en cause

Jules Boa
Jules Boa juillet 8, 2024
Updated 2024/07/08 at 10:49 AM

Le secteur minier du Sud-Kivu, en République Démocratique du Congo, est en proie à une crise majeure. Plus de 145 entreprises chinoises exploitent illégalement les ressources minières de la province, selon les révélations du Gouverneur Jean-Jacques Perusi.

Une étude menée par des étudiants locaux a mis en lumière l’ampleur de cette exploitation illégale, particulièrement concentrée dans les districts de Fizi, Mwenga et Shabunda. Les entreprises incriminées opèrent sans permis valides, souvent obtenus de manière frauduleuse et expirés depuis plusieurs années.

Cette situation alarmante prive l’État congolais de revenus cruciaux et alimente un climat d’illégalité dans le secteur minier. Malgré les tentatives de fermeture de certaines entreprises, celles-ci ont rapidement repris leurs activités, défiant les autorités locales.

Face à cette crise, le Gouverneur Perusi a interpellé l’ambassadeur chinois en RDC et annoncé des mesures drastiques pour mettre fin à cette exploitation illégale qui menace la stabilité économique de la région. Le problème s’étend également à la province voisine de l’Ituri, où des entreprises chinoises opèrent également en violation des lois congolaises.

Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire