Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

KoBold Metals, soutenu par des milliardaires, va investir dans une mine de cuivre en Zambie

La société d’exploration californienne KoBold Metals, qui utilise l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour identifier les gisements de métaux de batterie, investit 150 millions de dollars pour développer une mine de cuivre en Zambie, a annoncé la société lors du Sommet des dirigeants américano-africains à Washington, DC.

Les investisseurs de Kobold comprennent Breakthrough Energy Ventures, un fonds climatique et technologique fondé par Bill Gates de Microsoft et soutenu par Jeff Bezos d’Amazon et Richard Branson de Virgin.

Le projet Mingomba, une victoire pour le président zambien qui a fixé un objectif ambitieux de production de cuivre, est une coentreprise avec la société australienne de capital-investissement EMR Capital et la société minière zambienne ZCCM-IH, soutenue par l’État, avec le potentiel de devenir « l’une des mines de premier plan au monde », a déclaré KoBold.

Mingomba contient 247 millions de tonnes de minerai avec une teneur moyenne de 3,64% de cuivre, selon KoBold.

Le président zambien Hakainde Hichilema veut augmenter la production de cuivre du pays à 3 millions de tonnes par an d’ici 2032, contre environ 850 000 tonnes actuellement. En tant que deuxième producteur de cuivre d’Afrique, la Zambie est fortement dépendante de l’exploitation minière.

« Notre message au monde est que la Zambie est ici et qu’elle est ouverte aux affaires », a déclaré Hichilema en annonçant l’accord lors du sommet.

« Cet investissement aujourd’hui ne concerne pas KoBold, il ne s’agit pas de ZCCM, il ne s’agit pas de la Zambie, mais de tout cela, et du reste du monde, alors que nous luttons contre le changement climatique. »

L’accord, qui accordera à KoBold une participation majoritaire dans Mingomba, devrait être conclu au premier trimestre de 2023.

About Post Author