Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

L’Angola et Voith vont collaborer sur des projets d’énergie propre et de production d’engrais

Le 12 août, des représentants du ministre angolais de l’Énergie et de l’Eau et de Voith ont tenu une réunion via une plate-forme numérique, dans le but de développer un projet consistant à produire de l’énergie propre à partir d’hydrogène et également à produire des engrais. Ce projet sera le premier du genre à être développé en Afrique.

Parmi les participants figuraient le ministre de l’Énergie et de l’Eau, João Baptista Borges, le ministre des Ressources naturelles, du pétrole et du gaz, Diamantino de Azevedo, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Francisco de Assis, un représentant de VOITH et également un représentant de l’Allemagne Ambassade en Angola.

Voith et le gouvernement angolais signeront en temps voulu un protocole d’accord, qui définira les contributions de chacune des parties et la feuille de route pour la mise en œuvre du projet, qui pourrait durer trois ans.

Une Task Force a été créée, composée de représentants des trois ministères concernés, avec une participation au niveau des secrétaires d’État, pour assurer le suivi du projet.

La partie angolaise a salué la proposition de Voith, car la production d’engrais peut stimuler le développement de l’agriculture dans le pays, et le ministre du Pétrole a accepté avec plaisir le projet, compte tenu de l’implication de la Sonangol dans la production d’énergies renouvelables.

Concernant le MINEA, l’intérêt est le même, puisqu’il pourrait produire environ 20 MW et avec la possibilité de répliquer le projet dans différentes régions du pays où il y a un besoin d’énergie et d’engrais. Il convient également de noter que le projet bénéficiera du soutien du gouvernement allemand