Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Nigéria : La raffinerie de 650 000 bpj de Dangote est achevée à 97 % selon le NMDPRA

La raffinerie Dangote de 650 000 barils par jour à Lagos est maintenant achevée à 97%, a déclaré hier l’Autorité nigériane de réglementation du pétrole intermédiaire et en aval (NMDPRA).

Le directeur général du NMDPRA, M. Farouk Ahmed, l’a déclaré lorsque des représentants de la raffinerie lui ont rendu visite dans son bureau à Abuja pour présenter le plan de travail de l’installation pour 2022/2023.

Le complexe intégré de raffinerie et de pétrochimie dans la zone franche de Lekki près de Lagos, au Nigeria, devrait être la plus grande installation à train unique au monde, lors de sa mise en service.

D’un coût estimé à environ 20 milliards de dollars, la raffinerie produira de l’essence et du diesel de qualité Euro-V, ainsi que du carburéacteur et du polypropylène et générera probablement 4 000 emplois directs et 145 000 emplois indirects.

La nouvelle raffinerie doublera la capacité de raffinage du Nigeria et contribuera à répondre à la demande croissante de carburants, tout en permettant des économies de coûts et de devises. On estime qu’elle a une capacité de raffinage annuelle de 10,4 millions de tonnes d’essence.

« Aujourd’hui, des représentants de la raffinerie et de la pétrochimie de Dangote ont présenté leur plan de travail 2022/2023 à l’Autorité, qui a montré que le projet de raffinerie est estimé à 97 % d’achèvement.

«Dangote Oil Refinery est un projet de raffinerie intégrée de 650 000 barils par jour en cours de construction dans la zone de libre-échange de Lekki, à Lagos. On s’attend à ce que ce soit la plus grande raffinerie de pétrole d’Afrique et la plus grande installation à train unique au monde », a déclaré le NMDPRA dans un communiqué.

Le directeur général de l’Autorité, Ahmed, a réitéré l’importance de la raffinerie de Dangote pour le pays tout en assurant que l’Autorité apportera tout le soutien nécessaire pour assurer l’achèvement en temps voulu et le démarrage des opérations.

En outre, il y a des indications que la pénurie d’essence qui a secoué Abuja, la capitale du Nigeria et ses environs pourrait bientôt s’atténuer alors que la Nigerian National Petroleum Company Limited (NNPC) a révélé hier que 149 pétroliers du produit sont arrivés dans les environs de la capitale fédérale.

Le directeur exécutif, en aval de la NNPC, M. Adeyemi Adetunji, qui s’est exprimé à Abuja, a expliqué que l’eau qui avait subsumé la route de liaison entre le sud et le nord à Kogi avait commencé à reculer.

« Nous sommes heureux d’informer le grand public que davantage de camions de produits pétroliers ont commencé à arriver à Abuja et dans d’autres destinations, car l’inondation qui avait auparavant limité la circulation des camions le long de Lokoja a reculé. »

Adeyemi Adetunji

« En outre, le ministère fédéral des Travaux publics et du Logement est également intervenu avec la réhabilitation de 19 tronçons de la route endommagée de Bida. Hier, 11 octobre 2022, 146 pétroliers sont arrivés au dépôt de Bida pour être expédiés à Abuja et dans les environs.

« Des camions ont continué d’arriver au dépôt de Suleja pour être expédiés jusqu’à aujourd’hui. La livraison dans d’autres parties du pays se poursuit également avec le mouvement des véhicules vers le nord », a-t-il déclaré.

En outre, le NMDPRA et la NNPC Limited, a-t-il noté, ont autorisé la redoute des camions transportant des produits pétroliers des axes Warri et Oghara via Port Harcourt et Makurdi vers Abuja et d’autres parties du nord.

« La NNPC aimerait assurer au grand public qu’elle a suffisamment de produits pétroliers en stock et qu’il n’y a pas lieu de paniquer. Nous travaillons également au retour à la normale », a déclaré la compagnie pétrolière nationale.

About Post Author