Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Nigéria : Lekoil annonce un investissement stratégique et une restructuration

LEKOIL, société d’exploration et de production pétrolière et gazière cotée sur le marché AIM et spécialisée dans le Nigeria et l’Afrique de l’Ouest, a annoncé que Savannah Energy Investments avait conclu un accord de facilité convertible (le “CFA”) et un accord d’option avec la société afin de soutenir la restructuration de cette dernière.

Savannah Investments est un véhicule d’investissement détenu à 100 % par Savannah Energy, une société énergétique britannique indépendante qui se concentre sur la réalisation de projets importants en Afrique.

Tony Hawkins, Président exécutif par intérim de LEKOIL, a déclaré :

Nous sommes extrêmement heureux d’annoncer qu’après une consultation approfondie des principaux actionnaires institutionnels de LEKOIL, nous avons conclu le CFA et l’accord d’option avec Savannah Investments. Le CFA permettra à LEKOIL de bénéficier d’un fonds de roulement et d’une aide à la réalisation de valeur dont elle avait grand besoin, de la part d’un investisseur africain prospère, respecté et bien financé, ayant une grande expérience de la restructuration et du redressement d’entreprises nigérianes. J’encourage les actionnaires à voter en faveur de l’accord d’option lors de la prochaine assemblée générale extraordinaire.

L’investissement de Savannah Investments devrait fournir à la société le fonds de roulement nécessaire pour entamer une restructuration importante du groupe LEKOIL dans le but de débloquer la valeur sous-jacente de la base d’actifs du groupe. Bien que le conseil d’administration et nos principaux actionnaires institutionnels soient conscients de la dilution potentielle associée au CFA, les deux groupes estiment que ce coût est un prix plus que juste pour permettre à cette valeur substantielle d’être potentiellement débloquée. Les premières étapes de la restructuration prévue devraient permettre à LEKOIL de faire valoir ses droits légaux en ce qui concerne sa participation de 40 % sur le plan juridique et de 90 % sur le plan économique, le recouvrement des investissements de la dette interentreprises dans le groupe Lekoil Nigeria et le prêt de 1,6 million de dollars US dû par M. Akinyanmi à LEKOIL, et de s’engager directement avec ces parties à ce sujet.

Je pense qu’il est important de reconnaître que LEKOIL n’a pas été en mesure de débloquer la valeur sous-jacente du groupe au cours des neuf derniers mois en raison des actions de Lekoil Nigeria et de son conseil d’administration, qui ont décidé d’arrêter de financer la société et ont effectivement bloqué la nomination des trois administrateurs désignés de LEKOIL au conseil d’administration de Lekoil Nigeria. En outre, M. Akinyanmi n’a pas remboursé le prêt du PDG aux dates prévues (dès mars 2021), ce qui aurait pu fournir au Groupe le fonds de roulement dont il a besoin pour se financer. Nous pensons que ces actions ont constitué une tentative claire de priver notre société de fonds de roulement pour forcer la vente de la société à Lekoil Nigeria à une évaluation qui ne reflète pas la valeur sous-jacente des perspectives futures du groupe si ces actions n’avaient pas été entreprises. Leurs actions ont clairement causé un préjudice important au Groupe que nous allons maintenant chercher à réparer.

Enfin, je tiens à remercier nos principaux actionnaires institutionnels et Savannah Investments pour leur soutien à la restructuration prévue.’

Rory Kutisker-Jacobson, gestionnaire de portefeuille chez Allan Gray Investment Management, l’un des actionnaires institutionnels de LEKOIL, a déclaré :

Les actionnaires ont à ce jour investi de bonne foi quelque 260 millions de dollars US dans LEKOIL. Les événements qui se sont déroulés au cours de l’année écoulée sont tout à fait insatisfaisants. Nous voyons d’un mauvais œil les tentatives de Lekoil Nigeria d’acquérir sa société mère, LEKOIL, en utilisant les flux de trésorerie de Lekoil Nigeria. Cette démarche est particulièrement insatisfaisante car les actionnaires de LEKOIL ont sans doute déjà droit à ces liquidités. Nous nous félicitons de l’investissement de soutien de Savannah Investments et nous demandons instamment à la direction de Lekoil Nigeria de respecter ses devoirs fiduciaires et ses engagements contractuels envers tous les actionnaires.

Oge Peters, directeur de Savannah Energy Investments Limited, a déclaré :

Nous sommes fiers d’avoir été sollicités par LEKOIL pour travailler avec eux alors qu’ils cherchent à restructurer leur groupe au cours des prochains mois. Savannah est un investisseur à long terme qui a une grande expérience de la restructuration et du redressement d’entreprises. Bien que l’histoire récente de LEKOIL ait été décevante pour ses parties prenantes, nous espérons que LEKOIL pourra être restructuré afin de permettre la réalisation du potentiel de la base d’actifs de la société’.

Funmilola Ogunmekan, responsable des finances de Savannah Energy Nigeria, a déclaré :

Nous pensons que l’expérience de Savannah Energy en matière de restructuration du groupe Seven Energy, qui était au bord de la faillite avant de devenir le fournisseur de gaz le plus fiable du Nigeria, nous place en bonne position pour fournir à LEKOIL le soutien nécessaire à la réussite de la restructuration prévue du groupe. Savannah emploie plus de 170 personnes au Nigéria et, de 2017 à fin 2021, a augmenté organiquement les revenus totaux de l’ancien groupe Seven Energy de 65 % et les encaissements de 92 %. Nous sommes un employeur de choix primé dans le pays, notre filiale ayant remporté le prestigieux prix de l’employeur de l’année de l’Association consultative des employeurs du Nigeria (“NECA”) pour le secteur du pétrole et du gaz (amont) l’année dernière lors des Annual Employers’ Excellence Awards. La NECA est la plus grande organisation faîtière des employeurs du secteur privé au Nigeria. Nous sommes impatients de travailler avec LEKOIL et ses employés au cours des prochains mois pour permettre, nous l’espérons, une restructuration réussie”.

Revue des actifs

Le groupe LEKOIL possède des intérêts dans quatre actifs principaux au Nigeria, couvrant les bassins du delta du Niger et du Dahomey.

Otakikpo

Le champ marginal d’Otakikpo est situé sur le littoral du delta du Niger et faisait auparavant partie de la licence environnante OML11. Lekoil Nigeria détient une participation de 40% dans Otakikpo aux côtés de son partenaire local et opérateur Green Energy. Le champ est actuellement exploité à partir de deux puits (Otalikpo-002 & 003) à des taux bruts de 4,5 kbopd (1,8 kbopd net) au cours du mois de décembre 2021. La production est traitée sur le terrain puis expédiée en mer vers un FPSO appartenant à un tiers via un pipeline sous-marin dédié. Les réserves brutes 2P sont estimées à 48,6 mmbbls par McDaniel Associates & Consultants Ltd. (juin 2019).

Sous réserve de financement, la prochaine phase de développement du champ prévoit une augmentation de la production brute à 15-20 kbopd (6-8 kbopd nets) avec le forage de sept nouveaux puits et la modernisation des installations. Les dépenses de développement sont estimées à 110 millions de dollars bruts (44 millions de dollars nets). Un autre OIP brut non risqué de 331,6 millions de barils est estimé dans des cibles d’exploration proches du champ.

OPL 310

Lekoil Nigeria détient une participation de 17,14% dans l’OPL 310, au large du bassin du Dahomey, en partenariat avec l’opérateur Optimum Petroleum Development Limited. La licence comprend la découverte de pétrole et de gaz d’Ogo en 2013, qui se trouve à des profondeurs d’eau de 200 à 3 000 pieds. La découverte est estimée contenir des ressources récupérables brutes P50 de 774 millions de bep, réparties entre une fermeture de pendage à quatre voies et un piège stratigraphique syn-rift plus profond. D’autres travaux d’évaluation sont nécessaires pour réduire le risque lié à ces volumes, avant tout développement du champ. En outre, suite à l’acquisition de données sismiques 3D en 2014, les partenaires de la licence ont identifié des perspectives et des pistes environnantes qui offrent un potentiel de hausse significatif.

OPL 325

Plus à l’extérieur de l’OPL 310, Lekoil Nigeria détient une participation indirecte de 62 % dans le permis d’exploration en eaux profondes OPL 325, par le biais de sa participation de 88,57 % dans Ashbert Oil & Gas Limited, l’opérateur du permis. Le bloc couvre une superficie de 1 200 km² et contient plusieurs grands prospects avec une couverture sismique 3D. L’OIP brut non risqué est estimé à 5,7 milliards de barils.

OPL 276

Lekoil Nigeria a conclu un accord pour acheter une participation de 45% dans la licence de développement OPL276 dans le delta du Niger, aux côtés de Newcross Petroleum Limited (“Newcross”) et Albright Waves Petroleum Development Limited. Selon l’analyse préliminaire de Newcross, la licence contient des volumes bruts récupérables de 29 millions de barils de pétrole et de 333 milliards de pieds cubes de gaz répartis sur quatre découvertes.