Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Perenco veut investir 450 millions $ en 2022 pour accroitre sa production au Gabon

Au Gabon, le développement du gaz est devenu un enjeu majeur pour concilier une demande en énergie croissante et des engagements pour une protection maximale de l’environnement. Pour cela, le pays veut migrer du diesel au gaz, tant pour le transport que pour l’électricité.

Pour augmenter sa production pétrolière et développer l’activité gazière au Gabon, l’entreprise pétrolière Perenco a prévu d’investir plus de 450 millions de dollars (260,8 milliards de FCFA) en 2022, nous informe Le Nouveau Gabon.

« Nous avons lancé les commandes des équipements pour construire une usine de gaz butane à Batanga qui va permettre de produire 15 000 tonnes de gaz butane par an à partir de début 2023 », a affirmé le 20 janvier 2022, Adrien Broche , directeur général de Perenco au Gabon. C’était au sortir d’une audience avec le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda.

L’enveloppe en question sera également utilisée pour le développement et la modernisation du terminal pétrolier de Cap Lopez. Un terminal que la société Perenco a racheté récemment à la Société française TotalEnergies pour un montant compris entre 290 et 350 millions de dollars. D’après le DG de Perenco, les investissements prévus dans ce terminal en 2022 ont pour but de « moderniser ce terminal et mutualiser l’activité de stockage et d’export du brut au Gabon ». L’objectif étant de mieux rentabiliser ce terminal et accroitre la production pétrolière au Gabon.

En novembre 2021, le Gabon a signé avec le pétrolier franco-britannique Perenco, deux avenants au contrat qui les lient dans le secteur pétrolier. Deux contrats qui visent à mieux rentabiliser les ressources gazières et pétrolières du Gabon.

 

Source : Agence Ecofin

About Post Author