Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Pétrole : La Société nationale des hydrocarbures Sonatrach adopte un nouveau code d’éthique

Le PDG de la Société nationale des hydrocarbures Sonatrach, Toufik Hakkar, a signé lundi à Alger le nouveau code de déontologie de l’entreprise, énumérant les normes de comportements et principes éthiques attendus des managers, salariés et autres parties prenantes du groupe.

La cérémonie de signature s’est déroulée au siège du groupe, en présence du ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, des membres du comité exécutif, ainsi que des représentants du partenaire social.

Ce nouveau code d’éthique énonce « les normes de comportement et les principes éthiques attendus de ses managers, employés et autres parties prenantes et qui découlent des valeurs et principes fondamentaux de Sonatrach », a précisé la société.

Elle contribue également à « promouvoir une culture de transparence et un climat de confiance, permettant de prévenir et de sanctionner les actes illicites et les abus commis au détriment de l’intérêt général, de l’intégrité, de la réputation et de l’image de marque de Sonatrach ».

Un comité d’éthique avait été mis en place par Sonatrach pour mettre en œuvre son nouveau code d’éthique. Par ailleurs, l’entreprise a développé un « système d’alerte » accessible à ses salariés et autres parties prenantes, permettant de collecter, en toute confidentialité, les signalements de comportements dérogeant à ce nouveau code de déontologie.

Pour M. Hakkar, l’entreprise nationale vise, à travers ce nouveau code, à s’engager à mener ses activités avec « intégrité, transparence, équité et excellence » pour permettre à l’entreprise d’accomplir sa mission au service du développement et de la prospérité du pays. « Chacun de nous est appelé à incarner ces valeurs et à les promouvoir auprès de nos partenaires et de toutes les autres parties prenantes, partout où Sonatrach est présente », a-t-il ajouté.

De son côté, le président du Comité d’éthique, Hamani Zoubir, a affirmé qu’à travers cette démarche, Sonatrach vise à « renforcer sa crédibilité et sa notoriété », soulignant que « ces principes et valeurs visent à améliorer le climat social de qualité et à renforcer le sentiment d’appartenance.

Au cours de cette rencontre, ce fut également l’occasion de passer en revue la feuille de route arrêtée d’un commun accord entre Sonatrach et l’IANOR pour la mise en œuvre des deux normes NA ISO 37001 et NA ISO 26000, relatives respectivement à l’anti-management. – la corruption et la responsabilité sociale.