Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Raffinerie : La mise en service de la raffinerie Dangote prévue pour fin 2022

D’un coût global estimé à 15 milliards de dollars ,Dangote Industries mettra en service sa raffinerie de 650 000 barils par jour d’ici la fin de l’année, selon l’un  des responsables de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina. L’usine sera construite  dans la zone franche de Lekki, couvrant 2 635 hectares.

En 2014,  La Banque Africaine de développement avait fourni 300 millions de dollars et sa mise en service était prévu en 2017-2018.Les responsables de l’entreprise avaient précédemment pour objectif de démarrer au début de cette année, bien que plusieurs de ses partenaires aient été guidés pour la fin de 2022.

Le PDG et président de Dangote, Aliko Dangote, a déclaré que l’installation avait atteint l’achèvement mécanique. La transformation devrait commencer au troisième trimestre, a-t-il dit, pour atteindre la pleine production d’ici la fin de l’année ou le début de 2023.

“Je suis complètement époustouflé par l’ampleur de ce que je vois ici”, a déclaré Adesina le 22 janvier. “Il s’agit d’un complexe industriel de classe mondiale qui fera la fierté du Nigeria et de l’Afrique. À la Banque africaine de développement, nous sommes fiers de ce projet. Chaque pays africain doit avoir un Aliko Dangote pour aider le continent à s’industrialiser.

Notons que le Nigéria est actuellement un important importateur de produits raffinés. Il s’agit de la principale exportation du Royaume-Uni vers le Nigeria, par exemple. Les produits raffinés représentaient près de 42 % de tous les biens fournis par le Royaume-Uni au Nigéria, soit 515 millions de livres sterling sur une période de 12 mois.