Le prix du pétrole chute de quelques pourcentages

Jules Boa
Jules Boa juillet 17, 2023
Updated 2023/07/17 at 9:26

Après que les principaux champs pétroliers libyens aient repris la production au cours du week-end après un bref arrêt et après que la Chine annoncée une croissance économique inférieure aux attentes au deuxième trimestre, le prix du pétrole a donc chuté d’environ 1 % a-t-on appris ce lundi matin via les presses locales américaines et occidentales. 

Tôt ce matin, le WTI Crude, référence américaine en indice pétrolière, s’échangeait en baisse de 0,98 % à 74,68 $ le baril, tandis que la référence internationale, le Brent, s’échangeait sous la barre des 80 $ le baril qu’il avait atteint la semaine dernière pour la première fois depuis le mois de mai. Le Brent était en baisse de 0,96 %, à 79,10 dollars.

À en croire le site américain, les données en chutes du PIB chinois sont à l’origine de cette baisse sur le marché pétrolier. En effet, la Chine qui est la deuxième puissance économie mondiale et le premier importateur de pétrole brut a annoncé tôt lundi une croissance du PIB de 6,3 % pour le deuxième trimestre, manquant les attentes de croissance de 7,3 %. Cela dit, le PIB au deuxième trimestre n’a augmenté que de 0,8 % par rapport au premier trimestre, après une croissance trimestrielle de 2,2 % au premier trimestre. Par conséquent, le manque de croissance économique de la Chine s’est ajouté au retour à la production des grands champs pétrolifères libyens pour peser sur les prix du pétrole lundi.

Pour rappel, le vendredi dernier, le plus grand gisement pétrolier de Libye, Sharara, a été totalement arrêté en raison des manifestations qui ont eu lieu dans la zone. Aussi, le champ pétrolier d’El Feel, situé à proximité de Sharara, a également été touché et arrêté. Ensemble, les champs pétroliers de Sharara et d’El Feel, dans le sud-ouest de la Libye, pompaient environ 350 000 bpj de pétrole brut avant l’arrêt.

TAGGED: , , ,
Share this Article