L’énergie nucléaire arrive dans ce pays de l’AES : la construction de sa première centrale prévue pour 2025

Jules Boa
Jules Boa juin 10, 2024
Updated 2024/06/10 at 12:24 PM

Le Burkina Faso s’apprête à franchir une étape décisive dans son développement énergétique avec le lancement imminent de la construction de sa première centrale nucléaire. Cette annonce historique, faite par le ministre burkinabè de l’Énergie, Yacouba Zabré Gouba, en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, marque un tournant majeur dans la quête du pays vers l’indépendance énergétique et la durabilité.

Ce projet ambitieux est le fruit d’une collaboration étroite avec l’entreprise russe Rosatom, reconnue mondialement pour son expertise dans le domaine de l’énergie nucléaire. La construction de la centrale nucléaire, prévue pour débuter en 2025, s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale visant à diversifier le mix énergétique du pays et à réduire sa dépendance aux importations d’électricité.

Conscient des enjeux liés à l’énergie nucléaire, le gouvernement burkinabè s’engage à garantir la sécurité et la durabilité de ce projet. Un cadre réglementaire strict est en cours d’élaboration pour encadrer le processus de construction et d’exploitation de la centrale. Des études d’impact environnemental approfondies seront également menées pour minimiser l’impact du projet sur l’environnement.

Le choix de l’énergie nucléaire s’explique par son faible bilan carbone, comparable à celui des énergies renouvelables comme l’éolien, mais avec une capacité de production bien supérieure et constante. Cette caractéristique fait du nucléaire un pilier essentiel de la transition énergétique mondiale et un outil précieux dans la lutte contre le changement climatique.

Actuellement, le Burkina Faso fait face à des défis importants en matière d’accès à l’électricité, avec un taux d’accès national d’environ 20%, dont une part encore plus faible en zones rurales. Cette situation de dépendance aux importations énergétiques, principalement en provenance de la Côte d’Ivoire et du Ghana, met en évidence la nécessité pour le pays de s’engager dans la production d’énergie domestique durable.

La construction de la centrale nucléaire représente une opportunité majeure pour le Burkina Faso de réduire sa dépendance énergétique, de stimuler sa croissance économique et d’améliorer la qualité de vie de ses citoyens. Ce projet ambitieux, tout en respectant les principes de sécurité et de durabilité, positionne le Burkina Faso comme un acteur clé dans la transition énergétique en Afrique de l’Ouest. 

 

Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire