Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Mali : le lithium de Goulamina bientôt expédié via le Port Autonome d’Abidjan

Leo Lithium a annoncé mardi aux actionnaires qu’elle avait signé un accord avec SEA-Invest pour les services portuaires, y compris le déchargement des produits, le stockage et le chargement des navires au port d’Abidjan.

Dans le cadre de cet accord, Leo a sécurisé des entrepôts d’une surface au sol de 9 000 m 2 ou un stockage de produits directement sur le quai du Port d’Abidjan, soit environ 60 000 t de stockage de produits. L’accord stipule un débit minimum de produit de 250 000 t/a, cependant, il n’y a pas de limite supérieure sur les quantités qui peuvent être exportées.

L’accord comprend des tarifs unitaires de manutention et des tarifs de chargement qui sont conformes aux prévisions de coûts dans la mise à jour définitive de l’étude de faisabilité, a déclaré Leo aux actionnaires.

« La première pierre de notre stratégie logistique est maintenant en place. Nous avons sécurisé des installations de stockage idéales pour la production de concentré de spodumène de Goulamina au port d’Abidjan, un important port en eau profonde d’Afrique de l’Ouest adapté aux grands vraquiers qui transporteront notre produit jusqu’aux utilisateurs finaux », a déclaré le MD Simon Hay .

« C’est un résultat fantastique car il minimisera les mouvements de matériel et optimisera les coûts logistiques. Nous sommes très heureux de commencer notre relation avec SEA-Invest, qui fournit des services portuaires complets et sera un maillon essentiel de notre chaîne d’approvisionnement. SEA-Invest a une excellente réputation en tant qu’opérateur portuaire international et est actif en Afrique depuis plus de 16 ans.

Une décision finale d’investissement sur le projet Goulamina a été prise en janvier de cette année, et Leo vise à démarrer la construction mécanique et l’installation électrique au second semestre 2023, la mise en service et le démarrage étant prévus pour le premier semestre 2024.

On estime que le projet nécessiterait un investissement initial de 225 millions de dollars pour l’étape 1, le développement de 2,3 millions de tonnes par an, produisant 506 000 t de concentré de spodumène par an, augmentant à 880 000 t/a à l’étape 2 , pour un investissement supplémentaire de 70 millions de dollars.

About Post Author