Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Mines| Libéria : ArcelorMittal triple sa production de minerai de fer

ArcelorMittal a signé vendredi un accord pour rester au moins 25 ans de plus au Libéria, où il triplera au moins sa production de minerai de fer et investira 800 millions de dollars supplémentaires, a déclaré le président exécutif de la société et président du Libéria.

La production annuelle passera à 15 millions de tonnes au cours d’une première phase d’expansion et pourrait atteindre 30 millions de tonnes, a déclaré Lakshmi Mittal, président exécutif d’ArcelorMittal, lors de la cérémonie de signature.

La société sidérurgique et minière a signé pour la première fois un accord de 25 ans avec le Libéria en 2005 et a expédié le premier minerai de fer de sa mine de Yekepa en 2011.

Il avait pour objectif d’augmenter la production à 15 millions de tonnes beaucoup plus tôt, mais ces plans ont été suspendus en 2014 lorsqu’il a déclaré un cas de force majeure sur le projet d’expansion en raison de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

Le président libérien George Weah a déclaré que la production atteindrait 15 millions de tonnes au cours des trois prochaines années et que le gouvernement recevrait un total de 65 millions de dollars d’ArcelorMittal.

Le projet devrait créer 1 000 emplois directs, 2 000 emplois temporaires liés à la construction et environ 4 000 emplois indirects, a déclaré Weah.

« Le gouvernement vous considère comme un allié important dans sa volonté d’accélérer la croissance de notre économie dans le cadre de notre plan de développement national », a déclaré Weah à Mittal.

Le Libéria, avec un énorme potentiel minier et agricole, a attiré des milliards de dollars d’investissements dans les ressources depuis la fin d’une guerre civile de 1989-2003, mais ses infrastructures restent sous-développées et la plupart de ses 5 millions d’habitants vivent dans la pauvreté.

Weah a déclaré que l’accord, qui est un amendement à l’accord existant, doit encore être approuvé par son cabinet et le parlement.

Source : Reuters