Energia Africa

Actualité, Energie, environnement, Hydrocarbures

Monique Ntumngia première africaine lauréate du WWF international president’s Award

Juriste et entrepreneuse Camerounaise, Monique Ntumngia est la fondatrice de l’ONG Green Girls Organisation qui vise à former les femmes et les filles dans les communautés rurales au Cameroun et en République Démocratique du Congo(RDC) .Grâce à ses actions en faveur de la protection de l’environnement, Monique devient en 2019 la première femme africaine à recevoir le prestigieux prix WWF Africa Youth Award. Aujourd’hui, CEO & Founder de Monafrik Energy Ltd et Public Speaker, Monique ambitionne de fournir une énergie propre aux femmes et filles dans les zones rurales en Afrique.

Energia Africa Étant juriste de formation comment avezvous nourri cette passion pour les énergies renouvelables ?
Monique : Déjà merci pour l’opportunité et la plateforme pour me permettre de parler de mon parcours dans le domaine des énergies renouvelables. Alors tout a commencé en Septembre 2014, quand j’étais chargée des programmes pour une ONG Panafricaine et j’avais réalisé qu’il y avait un manque d’éclairage dans les zones rurales en Afrique. J’ai aussi toujours aimé tout ce qui est
protection de l’environnement, la nature et les choses simples de la vie.

Pourquoi avez-vous décidé de mettre en place l’Organisation « GREEN GIRLS » ?
Pour donner l’accès à l’énergie propre aux femmes et filles dans les zones rurales en Afrique qui sont les principales victimes du manque d’électricité.

Depuis sa création, Green Girls Organisation a permis à plus de 3500 ménages ruraux au Cameroun et en République Démocratique du Congo (RDC) d’être alimentés aux énergies renouvelables (Biomasse, énergie solaire), Souhaiteriez-vous étendre un jour ce projet à d’autres pays en Afrique ?
Notre travail peut être appliqué dans toutes les zones rurales en Afrique comme a été le cas au: Cameroun, RCA et RDC. A ce jour, nous avons l’autorisation pour travailler dans 5 autres pays Africains donc d’ici peu nous allons retourner sur le terrain.

Comment arrivez – vous à utiliser l’intelligence artificielle pour identifier les besoins en énergie propre des
communautés africaines ?

Alors ça c’est notre formule Coca-Cola comme on le surnomme au sein de l’organisation. Tout ce que je peux dire c’est que notre modèle innovant: MNKB92 qui a été protégé. Et ce modèle, nous permet d’identifier les besoins énergétiques spécifiques pour les zones rurales en Afrique et les données récoltées nous permettent d’apporter les solutions spécifiques à ce problème.

Fondatrice et CEO de Monafrik une startup qui réalise des installations solaires et biogaz, quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?
Déjà, être une femme dans un secteur dominé par les hommes et en plus sachant que à la base je ne suis pas une scientifique dotée
des compétences de celle de mon équipe. Aussi, le manque de financement pour les startups qui sont dirigées par les femmes ne nous permet pas de nous étendre aussi vite comme on le souhaite.

Pour vous, quel impact l’utilisation des énergies renouvelables pourrait avoir en Afrique, au regard de sa croissance démographique ?
A mon avis, l’utilisation des énergies renouvelables en Afrique est la solution à notre problème d’accès à l’énergie. Nous pourrions
préserver notre biodiversité pour les générations à venir.

Une lecture / un film / une citation / une œuvre d’art inspirante que vous aimeriez partager?
Faut toujours croire en soi malgré les difficultés car pour que des personnes vous tendent la main pour vous apporter leur soutien,
il leur faut de la substance avec laquelle ils vont travailler et c’est ce self-belief que vous avez qui les motivera à vous amener au prochain niveau.

Par Aissata Kouyaté et Coulibaly Hamed

About Post Author